Technologie

FDM

FDM001.png

Le dépôt de fil fondu (DFF)1 ou Fused deposition modeling (FDM)2 ou encore Fused Filament Fabrication (FFF)3 est une technologie d'impression 3D4

 

Cette technologie consiste à déposer de la matière par couche, la technologie utilise un filament de matière polymère qui est fondu puis extrudé pour construire une pièce couche par couche. Ces filaments peuvent être composés de diverses matières, mais les plus communes sont le PLA et l’ABS5. 

La buse d'extrusion se déplace afin de construire la géométrie[pas clair]. Et, selon les machines, le plateau ou la buse se déplace à la fin de la création d’une couche, pour déposer la suivante. (Source Wikipédia et pareil pour l’image FDM001) 

FDM IDEX

Cette technologie est basée sur une architecture FDM classique tout en ayant la particularité de posséder 2 têtes d’impression indépendante.

 

L’avantage est que l’on peut imprimer deux couleurs différentes, deux matériaux différents ou de doubler la production d’une même pièce.

L’autre avantage à un tête double extrusion classique est que pendant qu'une extrudeuse imprime, la seconde est garée, empêchant le goutte à goutte de plastique fondu dans la pièce.

 

Les imprimantes à double extrusion conventionnelles ont les deux extrudeuses ensemble, ce qui peut entraîner des fils de filament laissés sur la pièce.

 

Et nécessite des purges entre chaque couche. 

Explication IDEX 2.gif

Source : bcn3d.com

Explication IDEX.gif

SLA

La stéréolithographie fait partie des technologies de production industrielle additive dites de photopolymérisation en cuve.

 

Ces appareils sont tous conçus selon le même principe, utiliser une source de lumière, un laser ou un projecteur, pour polymériser la résine liquide et la transformer en plastique dur 

Les imprimantes 3D SLA utilisent des matériaux thermodurcissables réactifs à la lumière, appelés «résine ». Lorsque les résines SLA sont exposées à certaines longueurs d'ondes de lumière, les chaînes moléculaires courtes fusionnent, polymérisant les monomères et les oligomères pour les transformer en formes solides rigides ou flexibles. 

De tous les procédés d'impression 3D, c'est la stéréolithographie qui permet de fabriquer des pièces avec l'exactitude et la résolution les plus hautes, les détails les plus fins et les finitions de surface les plus lisses. Mais son plus grand avantage reste sa polyvalence.


Les fabricants de matériaux ont mis au point des formules innovantes de résines SLA, qui présentent des propriétés optiques, mécaniques et thermiques très diverses afin de correspondre aux thermoplastiques standards utilisés en ingénierie et dans l'industrie. 

( source Wikipedia pareil pour l’image SLA001)